VOS TÉMOIGNAGES

Lucie - le 18/03/2020

 

Bonjour, je suis étudiante en soins infirmier en cabinet libéral. Je constate que beaucoup de personne ne comprennent pas ce confinement qu'ils prennent beaucoup trop à la légère... je pense qu'il serait préférable d'envisager un confinement total. le cabinet libéral n'a presque plus de masque et des masques FFP2 ont été trouvés mais périmés depuis 10 ans... D'autre part, l'attestation professionnelle qui doit être refaite tous les jours alors que les personnels de santé sont sur le pied de guerre et très contraignant. Merci et espère que des mesures supplémentaires vont être mises en place pour le bien de la population française qui souffre.

Alain - le 18/03/2020

 

Bonjour messieurs dames. Je suis artisan taxi en département rural. 95% de notre activité concerne du transport de malades. Si actuellement nos planning se vident, il est des transports vite que nous devons assurer: Transport pour dialyse, radiothérapie, chimiothérapie... Nous transportons des gens fragiles, mais malheureusement nous n'avons pas de masques de protection pour nous et nos patients. Merci de faire le nécessaire rapidement pour que nous ayons nous aussi accès au masques FFP1 et FFP2. Il en va de la continuité de soin de ces gens.

Jean-Pierre - le 18/03/2020

 

Bonjour, pour faire suite à mon précédent message, en signalant que les résidences secondaires se rouvrent comme en pleine période de vacance, je constate, aussi que ces gens là (des villes) ont une forte tendance à prendre notre département comme leur grand jardin ! Tout le monde se promène et passe dans les quartiers comme en période estivale ! Comme quoi il n'y a aucun respect des prérogatives de la part de ces citadins. Pendant ce temps moi je reste chez moi dans ma maison, je trouve cette situation un peu étrange !

Guy - le 18/03/2020

 

Bonjour, Mon épouse doit se rendre réguliérement à un hopitale de Lyon. Prochains rendez vous: Lundi 23 mars à 8h30 pour un scanner Le même jour elle a rendez vous au même endroit à 17h avec son encologue. Jeudi 26 mars elle doit retourner à Lyon pour une chimio hebdomadaire quelle subit régulièrement 2 semaines consécutives sur 3 La situation et les dispositions d'isolement vont nous obliger à monter avec notre véhicule personnel et attendre à l'intérieur de celui ci entre les deux rendez vous de lundi.. Nous ne sommes surement pas la seule famille à avoir ces obligations. Serait il possible que nous disposition d'un laisser passé plus précis sur la durée de nos déplacements que le document standart à présenter aux forces de l'ordre qui ne manqueront pas de nous interroger? Nous habitons le Sud de l'Ardèche et le trajet dure en général 2h30. Merci pour la création de votre messagerie..

Josette - le 18/03/2020

 

Un couple , tous les deux atteints de cancer, 73 et 78 ans, Je pense qu'il faut tenir bon, le gouvernement prend des mesures , à nous de les respecter pour protéger les autres, nous sommes seuls à notre domicile, on se débrouille. De toute façon les aides à domicile ne viennent plus chez nos voisins. Bon courage à tous. Et surtout pas de polémique politique, je ne pense pas que ce soit le moment.

Evelyne - le 18/03/2020

 

Bonsoir je suis employée a l admr nous nous rendons chez des personnes agées vulnerables et parfois gravement malades et ce sans masque bien sur ! j ai annulé certaines interventions trop risquées a mon gout et mon patron me tape sur les doigts Le ménage st il plus important que la santé en cette période difficile , moi je dis ça je dis rien mais voila ou on en est Cordialement.

Dimitri - le 18/03/2020

 

Honteux, des menteurs et des irresponsables! Ou plutôt si ! Ils (les gouvernants) sont plus que responsables de cette situation. Nous leurs ferons payer. Tôt ou tard. Nous sommes confinés, le président Macron fustigent les français qui sont sortis au parc dimanche. La propagation de l'épidémie serait due à ces français. De quoi ? Pas la peine d'avoir fait L'ENA pour se rendre compte que dès janvier et sans aucune mesure prise, le virus arrive en France. Après des années de casse de l'hôpital public, les moyens vont manquer. Là aussi pas la peine d'être devin. L'Italie ? Ils sont bien moins équipés et intelligents que nous... Quelle bande d'incapables ! Et maintenant la ministre de la santé qui aurait du gérer cette crise, avoue nous avoir menti sur un sujet aussi grave. Nous mettons les assasins en prison madame ! Le gouvernement Macron à du sang sur les mains. Vous devrez nous rendre des comptes ! La colère monte, monte...

Serge - le 18/03/2020

 Attention: Pour nos anciens, dépendants ou pas, handicapés lourds hospitalisés, le contact visuel est la plupart du temps rompu. Sans surcharger les EPAD ou les Hôpitaux, est -il possible de mettre en place de la visiocommunication.
Entreprise: Est-il envisageable d'impliquer le secteur des assurances pour certaines prises en charge, comme en cas de catastrophe naturelle, par décret.

Eric - le 18/03/2020

Bonjour, Ma femme est infirmière libérale. Elles sont  2 dans le cabinet. Elles n'ont pratiquement plus de masque de type "chirurgicaux" (et n'ont pas de masque FFP2). 
La pharmacie ne peut leur fournir aujourd'hui (mercredi 18 mars) que 25 masques pour elles 2. Cela fait 6 jours de soins au maximum pour chacune d'elle (2 masques/jour/infirmière). 
Elles n'ont pratiquement plus de gel hydroalcoolique.
Certains patients leurs mettent une très forte pression pour avoir ces deux produits. 
Merci de faire remonter ces difficultés de terrain et l'urgence d'y répondre. 
Cordialement

Marie-Paule - le 18/03/2020

Confinement, amendes plus lourdes... et élections des Conseils municipaux ce week-end, donc réunions, serrage de mains, embrassades, congratulations, fêtes pour arrosages... multiplions les occasions ou réduisons-les, ce n'est pas logique, d'autant que certains Conseils élus, d'autres non, quid des communautés de communes? avec quels élus? et des nouveaux maires au courant de rien, alors qu'on a des éxécutifs en place, n'aurait-on pu uniformiser, et mettre un peu d'ordre en reportant ,comme le second tour? A quelle logique obéissons-nous?

Isabelle - le 18/03/2020

Première demande ou contribution :
Des messages clairs et de la constance dans les prises de position des autorités politiques et/ou sanitaires :
Le "en même temps" tu te confines et en même temps tu votes" n'est pas corona-compatible.
Merci

Corentin - le 18/03/2020

INFORMATIONS - LES MESURES DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES ET AUX SALARIES

Face à l’épidémie du Coronavirus Covid-19, le Gouvernement a mis en place des mesures pour les entreprises et leurs salariés:


• 45 milliards d’euros d’aides directes ;
• 300 milliards d’euros de garanties de l’État aux prêts bancaires des entreprises, ainsi que 1000 Mds au niveau européen. 

 

Le plan de soutien de 45 milliards d’euros comprend : 
 

• Report des charges fiscales et sociales des entreprises (mesures de trésorerie). On évalue le total de ces charges pour mars et avril à 32 milliards d’euros. Une partie pourrait être récupérée a posteriori, quand cela sera possible. Pour les entreprises les plus fragiles, ces charges seront purement et simplement annulées (perte sèche pour l’État).
• Élargissement du dispositif de chômage partiel qui permet à l’employeur d’être indemnisé en quasi-totalité pour les salaires allant jusqu’à 4,5 Smic. Cela représenterait environ 8,5 milliards d’euros sur deux mois. 
• Paiement des indemnités journalières pour les salariés contraints de rester à domicile pour garder leurs enfants (1,5 milliard d’euros)
• Création d’un fonds d’indemnisation des indépendants et commerçants doté de 2 milliards d’euros pour un mois.

Pour être accompagné dans vos démarches, vous pouvez contacter, le référent unique de la DIRECCTE de votre région. Pour Auvergne-Rhône-Alpes : ara.redressementproductif@direccte.gouv.fr – 04 72 68 29 69.

Colette - le 18/03/2020

URGENT : Pouvez vous nous préciser les directives en cas de déménagement,
sachant que dans les logements à la location il y a un locataire entrant et, ou un locataire sortant avec tous les impératifs de dâtes à respecter.
A savoir surtout également si les entreprises de déménagement peuvent circuler.

Francois - le 18/03/2020

Ma mère a 100 ans samedi mon père deporté de buchenwald a 98 ans ils sont chez eux le personnel n’ aucun masque c’ Un scandale d’état

Sylviane - le 18/03/2020

Bonjour moi je suis une personne a risque diabétique avec une tension artérielle de l'asthme et autre je travaille comme aide menagere pour une entreprise alors déjà celle-ci ne veut pas fermer pour nous protéger donc je dois aller travaille et risque ma vie et en plus je peux pas avoir de masque donc je fais quoi je meurt pour quelques heures de ménages chez des gents égoïstes ?

Gérard - le 18/03/2020

Je suis artisan maçon. J'ai deux ouvriers. Nous avons cessé le travail hier a 12 h. Les magasins de matériaux sont fermés. Pouvez-vous faire remonter la question suivante : Mes ouvriers auront ils droit au chômage partiel ? . Merci pour votre soutien. Cordialement.

Dominique - le 18/03/2020

Mesdames Messieurs 

 

Ma missive ce jour est basée sur l’incompréhension du personnel aidant et soignant.

 

Ma maman (alzheimer) vit actuellement chez moi et le personnel soignant (infirmiere) passe 2 fois par jour.

Je le fais leur porte parole car en  province les infirmières et les médecins généralistes n’ont aucun masque délivré par votre ministère.

Les médecins généralistes ont des masques efficaces par des dons de patients   Aberration !!!!

 

Ils demandent face à l’ampleur journalière des patients contaminés des tests mais le 15 ne fait rien !!!!!!   Aberration !!!!

 

Les infirmières elles n’ont que des simples masques non protecteurs et sont sollicitées par  les hôpitaux pour devoir soigner les patients à leur domicile. Aberration  !!!!!

À ce jour maman âgée de 93 printemps n’est pas contaminée Ouf  .....

 

Les infirmières non suffisamment protégées vont contaminer maman qui ne survivra pas à grippe  Quand allez-vous être efficace ????

Cordialement 

Olivier - le 18/03/2020

Bonjour

Pourquoi à l'heure du tout numérique nous devons imprimer l'autorisation de sortie ?

En quelques jours des ramettes de papiers gaspiller. 

Cordialement

Mylène - le 18/03/2020

Bonjour, 

Nous sommes un couple de quarantenaires, parents de 2 enfants de 7 et 11 ans, habitants l’Ardèche. Nous travaillons tous les 2 pour une association privée, moi en Maison d’accueil spécialisée et mon mari en foyer de vie. Les écoles de nos filles sont fermées, nous n’avons personne pour les garder, nous devons malgré tout assurer notre travail donc nos filles restent seules à la maison . au travail, nous n’avons pas de masques alors que nous sommes au contact de résidents âgés et avec de multiples pathologies. En rentrant du travail nous devons assurer les multitudes de cours de nos enfants. Pensez vous que nous puissions tenir cette situation longtemps ? 

Pourquoi n’avons nous pas droit de garder nos filles à la maison ? 

Pourquoi n’avons nous pas droit aux protections recommandées ?

© 2020 par Fabrice Brun - député de l'Ardèche - created with Wix.com